Skip to content

Visite de Marlène Schiappa à l’IMT Mines Albi

Marlène Schiappa en visite à l'école IMT Mines d'Albi

Hier matin, la préfecture Préfet du Tarn organisait à l’école IMT Mines Albi un séminaire pour la lutte contre le séparatisme et l’islamisme à destination des agents du service public et des forces de sécurité du département. L’objectif : les sensibiliser et leurs donner des clefs pour identifier de potentiels usagers radicalisés et participer à leur échelle à la lutte contre les séparatismes.

J'ai eu l'opportunité d'assister à la première partie de ce séminaire. Dans son introduction, la ministre déléguée à l'Intérieur Marlène Schiappa nous a exposé quelques statistiques sur la lutte contre l'islamisme en France et la réponse apportée ces dernières années par le Gouvernement. Elle nous a par ailleurs présenté les premiers contours de la future loi contre les séparatismes sur laquelle les parlementaires seront bientôt amenés à travailler.

J’ai aussi pu apprécier les interventions de Mohamed Sifaoui, grand journaliste et réalisateur franco-algérien qui nous a fait la genèse de l’islam politique en France qui se manifeste au grès de grands événements de l’actualité ; ou encore les mots et propositions du préfet Christian Gravel, secrétaire général du comité interministériel de prévention contre la délinquance, la radicalisation et les dérives sectaires (Sg-Cipdr).

Comme l’a justement dit la ministre, la lutte contre l’islamisme n’est pas un combat contre les musulmans, et cette lutte ne peut pas être menée par le Gouvernement sans la participation des élus et des forces de la République.

Hier matin, la préfecture Préfet du Tarn organisait à l’école IMT Mines Albi un séminaire pour la lutte contre le séparatisme et l’islamisme à destination des agents du service public et des forces de sécurité du département. L’objectif : les sensibiliser et leurs donner des clefs pour identifier de potentiels usagers radicalisés et participer à leur échelle à la lutte contre les séparatismes.

J'ai eu l'opportunité d'assister à la première partie de ce séminaire. Dans son introduction, la ministre déléguée à l'Intérieur Marlène Schiappa nous a exposé quelques statistiques sur la lutte contre l'islamisme en France et la réponse apportée ces dernières années par le Gouvernement. Elle nous a par ailleurs présenté les premiers contours de la future loi contre les séparatismes sur laquelle les parlementaires seront bientôt amenés à travailler.

J’ai aussi pu apprécier les interventions de Mohamed Sifaoui, grand journaliste et réalisateur franco-algérien qui nous a fait la genèse de l’islam politique en France qui se manifeste au grès de grands événements de l’actualité ; ou encore les mots et propositions du préfet Christian Gravel, secrétaire général du comité interministériel de prévention contre la délinquance, la radicalisation et les dérives sectaires (Sg-Cipdr).

Comme l’a justement dit la ministre, la lutte contre l’islamisme n’est pas un combat contre les musulmans, et cette lutte ne peut pas être menée par le Gouvernement sans la participation des élus et des forces de la République.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn