Skip to content

Visite à la filière porcine des Monts de Lacaune

Le 5 mars dernier, j’ai rendu visite à l’abattoir Franvial-Tuelacau ainsi qu’à l’atelier de découpe Roussaly. Situées au cœur de la filière intégrée des salaisons de Lacaune, les deux entreprises tarnaises travaillent conjointement. Elles ont été sujettes à de nombreux cycles de développement au fil des années. Franvial-Tuelacau projette désormais de nouveaux investissements via le plan « France Relance ».

Roussaly est quant à elle une entreprise familiale, créée il y a une cinquantaine d’année par Ernest Roussaly. Elle est aujourd’hui dirigée par ses enfants. L’esprit de famille des débuts continue d’animer la manière de diriger l’entreprise dans laquelle l’humain reste au cœur de la stratégie développée avec la quarantaine d’employés.

Leur longue expérience du travail de découpe des porcs, le respect des conditions d’hygiène et de rapidité, ainsi que leurs infrastructures dédiées exclusivement à la découpe et au stockage permettent à Roussaly d’offrir le meilleur du Porc 100% origine France. Travaillant conjointement avec les autres ateliers de découpe de la région, le choix de spécialisation des territoires a été fait: le Label Rouge à Lacaune et le bio en Aveyron. Cette collaboration permet à l’Occitanie de bénéficier de sa propre filière de transformation et valorisation de la viande porcine. Qui puis est de qualité supérieure.

Cette filière agroalimentaire est un élément moteur du dynamisme économique des Monts de Lacaune. Dans le cadre du plan de relance économique « France Relance », amorcé pour répondre à la crise économique provoquée par la COVID-19, Franvial-Tuelacau a déposé un dossier au titre du programme de modernisation des abattoirs que je soutiens.

Les élus du territoire ont à cœur de défendre ce dossier auprès du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn