Skip to content

Recyclage des friches industrielles : Albi et Saint-Juéry retenus par France Relance

Dans le cadre du Plan de Relance, le Gouvernement a déployé en mai dernier un premier fonds de 300 M€ pour financer des opérations de recyclage des friches et la transformation de foncier déjà artificialisé. La réhabilitation des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires afin de maîtriser l’étalement urbain, de limiter la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers et de protéger les sols contre leur artificialisation. Des dossiers avaient été retenus dans notre département, notamment à Albi et Alban dans la circonscription.

Un deuxième appel à projet a été lancé en juillet dernier et il vient de rendre ses résultats ce jour. 280M€ supplémentaires vont venir permettre le recyclage de 1100 hectares de friches partout en France. Parmi ces dossiers, deux projets sur les communes de Saint-Juéry et d’Albi ont été retenus

S’agissant du dossier porté par la SA Patrimoine Languedocienne sur la commune de Saint-Juéry, l’État va venir subventionner à hauteur de 1,55M€ un projet de résidence intergénérationnelle.

Pour le dossier porté par la SA Patrimoine Languedocienne sur la commune d’Albi, l’État va venir subventionner à hauteur de 83 398€ un projet sur la Résidence Jeunes du 3 rue Jules Rolland.

Permis par le plan de relance, ces investissements seront bénéfiques pour notre économie locale et l’embellissement des communes retenues. Je me satisfais de la déclinaison territoriale de cet appel à propositions dont va bénéficier le Tarn. J’ai longuement encouragé les élus locaux à se saisir de la nouvelle enveloppe annoncée par le Premier ministre en proposant de nouveaux projets de réhabilitation industrielle à faire cofinancer sur leur territoire. En tant que députée, j’ai constamment tenté de soutenir avec force et engagement la bonne conduite de ces dossiers et le déploiement de ce fond friche dans le Tarn. Je suis donc très heureuse de vous annoncer ces bonnes nouvelles, permises grâce à l’engagement de l’État dans les soutiens aux projets pilotés par les collectivités territoriales de notre département.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn