Skip to content

Journée internationale des droits de la femme : échange avec quatre tarnaises inspirantes

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de la Femme, j’ai souhaité mettre en valeur un panel de personnalités féminines issues de notre département. Toutes ont eu des parcours très riches, qui je l’espère, seront autant inspirants pour vous, qu’ils l’ont été pour moi. Retrouvez la retranscription de ces échanges.

——- Echange avec Julie Rivière, prévôt de la Maison des Compagnons du Devoir d’Albi

Bonjour Julie, pourriez-vous vous présenter succinctement ?

Je suis Julie Rivière, j’ai 28 ans. Je suis chez les Compagnons du devoir depuis 2012, en tant qu’apprentie menuisier dans un premier temps. J’ai été reçue compagnon en 2018, et aujourd’hui je suis prévôt depuis août 2019.

Quels sont vos loisirs et vos passions ?

Je fais du sport. Je fais de la boxe thaïlandaise et du badminton. Mais ma passion c’est aussi mon métier: c’est la menuiserie et les Compagnons du Devoir.

Quel a été l’événement le plus marquant de votre vie ?

Le décès de mon papa en 2012, deux mois après avoir commencé l’apprentissage. C’est ce qui m’a donné la motivation de faire menuisier, les Compagnons du Devoir, et d’aller jusqu’au bout.

Quel est votre rapport avec le Tarn?

Je suis arrivée dans le Tarn en 2019 pour ma mission de prévôt. Je ne connaissais pas du tout, ni la région, ni la ville d’Albi. Aujourd’hui, j’y suis tellement bien que je compte y rester à la fin de mon travail en tant que prévôt. Ce qui me plait ici, c’est la diversification présente sur ce territoire, les paysages, les personnes sont agréables. Il y a tout ce qu’il faut pour vivre heureux, tout simplement.

Est ce que vous auriez un message à adresser aux jeunes tarnaises ?

Croire en elles. Qu’elles aillent au bout de leurs projets si elles en ont vraiment envie.

——Echange avec Maïva Hamadouche, championne du monde de boxe anglaise

Bonjour Maïva, pourriez-vous vous présenter succinctement ?

Maïva Hamadouche, championne du monde de boxe anglaise, olympienne et je suis policière en région parisienne.

Quelles sont vos passions dans la vie?

Alors, comme toutes les femmes j’aime faire les magasins (rires), la boxe bien sur. J’aime beaucoup m’instruire. Je trouve important de développer son esprit critique.

Quel a été l’événement le plus marquant de votre vie ?

C’est mon titre de championne du monde de boxe professionnelle. Ça a été un grand moment pour moi, une consécration, un objectif atteint, que je m’étais fixé depuis des années. Le fait d’y être arrivée, c’est quelque part le résultat de ma persévérance.

Quel est votre rapport avec le Tarn ?

Mon rapport est très proche avec le Tarn. Je travaille sur le territoire sur des actions contre les violences faites aux femmes. Je donne des cours de boxe, j’anime un atelier de reprise de confiance en soi.

Est ce que vous auriez un message à adresser aux jeunes tarnaises ?

Perséverer dans l’effort, ne rien lâcher, malgré les difficultés que l’on peut rencontrer, faire preuve de persévérance; Le travail paie toujours.

Un déclic dans votre vie ?

Quand j’étais en intervention et que j’ai sauvé la vie d’un migrant avec mes collègues de travail en région parisienne. J’ai eu le déclic: quand l’on maitrise ses émotions, on est prêt pour faire de grandes choses et cela nous marque dans la vie. On est capable de tout, il faut juste se maitriser et se donner les moyens d’y arriver.

——— Echange avec Camille Tessier, éleveuse d’ovins et de camélides.

Bonjour Camille, pourriez-vous vous présenter succinctement ?

Camille Tessier, j’ai bientôt 40 ans. Je suis installée dans le Tarn depuis un an et demi en tant qu’exploitant agricole dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Quelles sont vos passions dans la vie?

Je suis passionnée par les chevaux, je pratique l’équitation. Je ne pourrais pas me passer de nature. J’ai besoin d’être dehors, de travailler dehors et d’être connectée avec la nature, tous les jours. J’ai trouvé ce que je recherchais dans le Tarn, surtout dans cette partie là du département qui est vraiment sauvage. Je me sens vraiment en liberté ici.

Quel a été l’événement le plus marquant de votre vie ?

Vous me laissez 30 secondes (rires) ? Je n’ai pas forcément d’événement marquant. C’est une succession de possibilités et de rencontres qui fait qu’on se construit tous les jours.

Quel est votre rapport avec le Tarn ?

Je ne suis pas originaire du Tarn mais des Alpes-de-Haute-Provence. Le Tarn est un département que j’ai choisi, et en particulier la commune de Terre-de-Bancalié et le village de Saint-Antonin de Lacalm. Je me suis sentie bien accueillie, à ma place dans cette campagne tarnaise, où je trouve qu’il y a tout à faire et où tout est possible.

Est ce que vous auriez un message à adresser aux jeunes tarnaises ?

Toujours croire en soit, ne jamais se décourager et avancer. Les femmes sont autant capables que les hommes de faire tout ce dont elles ont envie. Si on croit à son projet et si on met toute son énergie, ça fonctionnera.

——- Echange avec Mme D., retraitée vivant dans l’EHPAD albigeois « les Jardins de la Jouvence »

Bonjour Mme D., est ce que vous pouvez vous présenter succinctement ?
J’ai 84 ans, originaire de l’Oise. Cela fait longtemps que je suis arrivée dans le Tarn, avant le bac. Je n’en suis jamais repartie.

Quelles sont vos passions dans la vie ?
Le sport et le cheval. J’en ai fait pendant 62 ans et ça me manque beaucoup désormais.

Quel a été l’événement le plus marquant de votre vie ?
Je pense que c’est la naissance de ma fille, la première, qui est née ici dans le Tarn.

Quel est votre rapport avec le Tarn ?
Je trouve que c’est une région très agréable. J’ai beaucoup vécu à la campagne. Il y a de magnifiques paysages. Le nord reste ma région préférée mais je trouve le Tarn vraiment superbe.

Est ce que vous auriez un message à adresser aux jeunes tarnaises ?
Qu’elles gardent leur personnalité et qu’elles ne se laissent pas influencer. Il faut qu’elles s’assument.

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de la Femme, j'ai souhaité mettre en valeur un panel de personnalités féminines issues de notre département. Toutes ont eu des parcours très riches, qui je l'espère, seront autant inspirants pour vous, qu'ils l'ont été pour moi.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn